09 avril 2008

... La vie est une jungle ...

luttactress

    ... Mais c'est un parcours de santé à côté de la route d'une comédienne... Depuis longtemps, très longtemps j'essaye de vous parler un peu plus de ma route tortueuse d'actrice en herbe folle. Ce chemin étant si fou, si intime, si déroutant que je ne sais jamais trop par quel bout le prendre... Et puis vous d'abord, en quoi cela pourrait-il vous intéresser aussi... Mes considérations, mes états d'âmes de plateau et de sunlight ? Enfin, ce n'est un secret pour personne, le cinéma, le théâtre et tant d'autres sont là pour faire rêver le quidam, l'interpeller, ou tout du moins chambouler un poil sa conception du monde, mais ce sont aussi des milieux particuliers, brumeux, où se faire une place est aussi ardu que d'aller planter son drapeau sur la lune.
    ... Quand je suis montée à Panam, il y a de cela six ans, j'espérais me dégoter des compagnons d'aventures spectaculaires, une troupe, une équipe de cinéma, retrouver ce qui m'excitait furieusement à chaque fois que je sortait d'une pièce ou bien d'un film, l'esprit d'équipe, ma famille du septième art et la mayonnaise qui monte devant tant d'électrons créatifs... Mais bin c't'à dire que bin, en fait, bin le métier c'est pas tout à fait ça ! Oh tristesse infinie, déception phénoménale... Voilà, quand je débarquais sur Panam, je croisais plutôt des âmes solitaires, avides de gloire et de reconnaissance... Pas idéal l'égo surdéveloppé et le narcissisme exacerbé pour partager le plateau, mais voilà telles étaient mes premières rencontres (bon je l'admet ma première école du cours fleu n'était peut-être pas la meilleure, mais ça c'est une autre histoire)... Toujours est-il qu'il me fallu de longues années pour me lier d'amitié "créatrice" avec de bien particuliers trublions et qu'aujourd'hui enfin semble se dessiner un projet fort, un projet fou peut-être, mais bon sang un projet passionnant et prenant, à tel point que le temps ne m'est plus compté, tant il file, file, file...
    ... Mais revenons à nos moutons, depuis tout ce temps où je souhaitais donc vous parler un peu plus du parcours d'obstacles spécial Goliath qu'est celui de comédienne, je me confectionnais des images pour imager mon propos... Et c'est celle ci-dessus que j'avais envie de sortir en premier. Histoire d'annoncer la couleur. Si vous saviez à quel point la concurrence est rude et les allures impitoyables, ce fut ma première déconvenue, et aujourd'hui encore j'ai du mal à piger le concept : En gros tu kiffes tout le monde, mais le rôle est pour toi, donc tu les écrases tous. J'ai un sérieux problème avec cette idée, un sérieux problème pour me "vendre" (râaa je déteste cette expression, mais force est d'admettre que la comédienne est un produit de grande consommation), et une capacité toute enfantine à ne pas réussir à me représenter les métiers du spectacle comme une immense industrie dont la substantifique moëlle s'entretient à coup de billet vert surtout, de talent moins régulièrement. Pourtant tout est d'une logique infernale... Comment reprocher à une amie de ne pas nous filer un bon plan casting, quand elle même nous voit comme une concurrente ? J'vous assure c'est flippant, de mon côté j'ai toujours partagé, parce qu'au fond je crois au What Gaka (What goes around, comes around), alors pendant longtemps je me vexais quand une jouvencelle qui se prétendait mon épaule  éternelle, jouait la cachotière... Je fut terriblement déçue de constater que celui à qui j'avais offert de signer avec un agent qui devait par lui suite le propulser en tête d'affiche, vint me parler comme à une vulgaire bobonne, me demandant sans même me saluer ni me regarder de lui porter un café... L'ascenseur dans lequel  je l'avais invité,  s'était  envolé dans la stratosphère me laissant comme deux ronds d'flan en sous sol... Et puis j'ai fini par accepter cette concurrence, par en comprendre l'essence même et depuis seulement quelques mois, sans devenir noireaude j'essaye d'aiguiser un peu mieux mes sens à la compétition, bien que son esprit me soit complètement étranger.   Et j'vous assure la tâche est ardue, compétition et amitié dans un même panier reste un immense paradoxe...
    ... Bon j'ai fait long là, les prochaines fois ma pensée sera bien plus condensée, promis ! Mais et vous, d'abord quels sont vos métiers, et la compétition vous connaissez ? Vous trouvez cela sain ou bien ?

Posté par mamzellesoso à 14:52 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


Commentaires sur ... La vie est une jungle ...

    Comme je te comprends ...

    J'ai été dans des écoles où la compétition entre nana était rude, et aujourd'hui a l'unif c'est pareil, l'ambiance est horrible, certains vont jusqu'à cacher des livres de la bibliothèque pour que d'autres n'arrivent pas à faire leur travail ... Pourtant il n'y a pas de numerus clausus, juste l'envie d'être le meilleur ... et d'écraser les autres ...
    Moi je continue a croire qu'il faut aider ... mais si on se fait marcher sur les pieds par la personne ne serait ce qu'une fois, c'est fini pour elle, qu'elle ne vienne plus gratter des conseils par chez moi.

    Déplorable que ça se passe comme ça, au lieu d'aider à l'entraide, aux travaux de groupes, au principe qu'il y a plus dans deux tetes que dans une, beaucoup se renferment pour être tout en haut ... mais ils y seront tout seul.

    Posté par NinaSotteFille, 10 avril 2008 à 00:06 | | Répondre
  • @ Ninasotte Fille : C'est beau ce que tu dis, dis donc... Le plus dur est de ne pas se faire gagner par l'aigreur quand on croise un peu trop d'âme sombre et solitaire à l'attitude déplorable comme tu l'écris si justement.

    Posté par Mamzelle Soso, 10 avril 2008 à 00:25 | | Répondre
  • J'étudie graphisme / pub et comm ... quoi de mieux pr la concurrence ?! Cette année était assez horrible d'ailleurs, tous à se monter dessus pr avoir les faveurs de machin ou de truc, le meilleur projet! fiuuu!
    Enfin je compatis, je me demande ts les jours pquoi ce milieu me plait tant alors que je deteste ce genre de rapports humains!
    Bon courage pr la suite en tt cas!

    Posté par Liw3ll, 10 avril 2008 à 00:51 | | Répondre
  • Mon Dieu, que le monde est cruel. Je m'étonne aussi toujours du manque de compassion de certaines personnes. Comme je travaillais dans un service pleins de filles, il fut un temps, c'était très pénible. Mais j'ai appris ces derniers temps que les garçons pouvaient également être de vrais peaux de vaches. Bref ...

    Posté par vert cerise, 10 avril 2008 à 12:49 | | Répondre
  • Arf ... La compétition, je l'ai toujours fui à grandes emjambées.
    Je suis du genre esprit d'équipe et cohésion mais je sais pertinemment que ce n'est pas ce qui me mènera très loin, en tout cas pas devant les autres. A la fois, ce n'est pas ce que je recherche non plus.
    Je me suis simplement endurcie pour ne pas me faire trop écraser mais ce n'est pas demain la veille que j'écraserais moi-même.
    Parfois, j'ai quand même envie de me retirer en hermite pour poser ma petite carapace, ou tout du moins sortir de ce système hyper hiérarchisé pour pouvoir décider de ce que j'ai à faire et avancer avec des gens que j'aurais choisis. Ah, Utopie ...
    Ouhla, j'ai fait long moi aussi alors j'arrête là même si ton billet m'emmène loin dans mes pensées.

    Posté par Emma et son chat, 11 avril 2008 à 09:46 | | Répondre
  • Moi? Je suis tireuse d'élite... Je peux te les envoyer encore plus loin dans la stratosphère si tu le souhaites... :detoutessesdents:

    Posté par Maroual, 12 avril 2008 à 16:12 | | Répondre
  • Mais dis donc!!!
    C'est pas toi, celle qui nous mettait tous en COMPÉTITION lors de tes parenthèses souris-cacao (fortes amusantes au demeurant)? Et pour du chocolat en plus…



    Plus sérieusement, je crois très fort au What GaKa.

    Posté par Jack D., 12 avril 2008 à 20:26 | | Répondre
  • Courage ma Belle... ben oui faut se battre... alors avec tes armes fais-le mais toujours en te demandant si demain tu pourras te regarder dans le miroir de la sdb... si oui, continue

    (merci pour "What Gaka (What goes around, comes around)" que je ne connaissais pas et qui me fait rire !)

    (ps : je réponds pas à ta quetsion car je suis tout bonnement incapable de rentrer en compétition avec quelqu'un... je ne sais pas du tout gérer... et c'est un pb !...)

    Posté par Le Chat, 13 avril 2008 à 11:45 | | Répondre
  • Pour moi je pense qu'il faut savoir faire des choix dans la vie... Et que la vie est malheureusement une jungle où les embuches ne manquent pas. A toi d'être forte (c'est plus facile à dire qu'à faire) & de te battre.
    Courage miss !

    Posté par Babillages, 13 avril 2008 à 16:42 | | Répondre
  • Je suis completement hermetique à la competition - je n'ai aucun esprit de winneuse : une catastrophe dans notre monde ! Mais je continue mon petit chemin à moi meme si l'attitude generale m'angoisse vachement.

    Posté par Miss Zen, 14 avril 2008 à 07:49 | | Répondre
  • @ Liw 311 : Merci Liw A toua aussi, bon courage

    @ Vert Cerise : Ce qui est encore plus décevant, je trouve déjà ça moche chez les femmes, mais pour moi un homme n'est pas un homme s'il n'est pas charmant, intelligent, drôle ET Honnête ET bourré de beaux principes toute en souplesse !!

    @ Emma et son Chat : Douce utopie peut-être mais moi j'ose croire parfois qu'un jour les hommes entre eux pourraient peut-être moins carnassiers... Bon ok Enorme Utopie

    @ Maroual : Trop cooool, tu fais partie de quelle unité ?

    @ Jack D : Huhu... EUh... BIn si en fait... Et en plus je risque de remettre ça très vite

    @ Le Chat : De rien pour cette expression , c'est le slogan de Londres en fait

    @ Babillages : Yeeeeees, je sais que tu as raison, mais comme tu le dis, j'applique pas encore tout ça parfaitement

    @ Miss Zen : Faut réussir à se créer sa bulle de réconfort...

    Posté par Mamzelle Soso, 14 avril 2008 à 09:19 | | Répondre
  • Coucou!

    Ton article semble long, mais il se lit tellement facilement!
    D'autant plus que ce dont tu parles m'intéresse énormément. Je fais du théâtre en amateur depuis quelques temps déjà (j'ai commencé à y gouter quand j'étais en CM1... j'ai maintenant 19 ans et demi) et je dois dire que j'adore ça. La scène, le moment de la réprésentation qui ne dure jamais qu'une fois, chaque représentation étant différente... j'adore. Et j'aimerais pouvoir en faire en professionnel.
    Le cinéma m'attire aussi, et avant de réellement faire du théâtre, c'est ce que j'aimais le plus. Maintenant, je dois dire que la tendance s'est inversé. Le théâtre est plus proche des gens je trouve, et c'est certainement ça qui me plait.

    Alors quand tu parles de toutes ces compétitions... c'est triste en fait. Je rêverais d'entrer dans une troupe, mais des troupes comme apparemment on en fait plus. J'ai ce vieux modèle de la troupe itinérante de Molière, plus ou moins solidaire en un sens, et je trouve ça beau.

    Enfin... voilà!

    Bisoux.

    Posté par Sucre d'Orge, 15 avril 2008 à 10:53 | | Répondre
  • @ Sucre d'orge : Une fois que l'on est monté sur scène et que l'on a goûté à la saveur du jeu qui coule tout seul... Difficile d'en redescendre, hein ? Je te souhaite bon courage et une très belle route... Et rassure toi, peut-être que ton chemin croisera celui d'une troupe d'antan... Il en existe encore tout plein, mais je n'ai pas eu la chance de les rencontrer de mon côté ! Chacun sa route et je souhaite la tienne bien bonne

    Posté par Mamzelle Soso, 15 avril 2008 à 22:58 | | Répondre
  • Merci beaucoup =)
    C'est sûr qu'une fois sur la scène, on a du mal à en sortir! Mais c'est tellement dur de se faire une place dans ce métier là... je suis pour l'instant en seconde année de fac, il me reste donc encore 1 an pour avoir ma licence, mais après, je ne sais pas trop comment faire... c'est dur dur ^^"
    Je repasserais lire ton blog (il est déjà dans mes favoris :p ) afin de savoir comme ça se passe de ton côté!

    Posté par Sucre d'Orge, 16 avril 2008 à 23:03 | | Répondre
  • Merci beaucoup =)
    C'est sûr qu'une fois sur la scène, on a du mal à en sortir! Mais c'est tellement dur de se faire une place dans ce métier là... je suis pour l'instant en seconde année de fac, il me reste donc encore 1 an pour avoir ma licence, mais après, je ne sais pas trop comment faire... c'est dur dur ^^"
    Je repasserais lire ton blog (il est déjà dans mes favoris :p ) afin de savoir comme ça se passe de ton côté!

    Posté par Sucre d'Orge, 16 avril 2008 à 23:04 | | Répondre
  • Cela rappelle un peu la mentalité des concours à la fac... Je comprends que ça soit écoeurant!... En tous cas bon courage, ne te laisse pas démoraliser surtout!

    Posté par Tizou, 16 avril 2008 à 23:07 | | Répondre
  • malheureusement, pas tellement le choix de faire autrement… ou alors faire autre chose? ouai bof… courage… fuyons… PERSEVERONS!!

    Posté par adelap, 17 avril 2008 à 14:14 | | Répondre
  • @ Sucre d'Orge : Dur dur en effet l'art des compromis... Mais quelques soient nos choix, si tu décides d'y croire, de tout faire pour arriver à ton but, avec le recul te permettant de maîtriser et te préparer au mieux aux difficultés qui pourraient advenir, alors y'a pas d'raison que ça ne marche pas !

    @ Tizou : T'inquiète, j'ai l'optimisme collé collant, qui coule dans mes veines, jamais il ne me quitte vraiment ! Merciiii beaucoup Tizou

    @ Adelap : C'est toi qui a raison je le sais bien dans le fond, mais c'est si bon à entendre, enfin lire, enfin j'me comprends merci pour ton coup booooost !!!

    Posté par Mamzelle Soso, 18 avril 2008 à 21:26 | | Répondre
Nouveau commentaire